La chute des cheveux est un phénomène qui inquiète de nombreuses personnes. Dans cet article, nous explorerons d’abord les causes possibles et comment poser un diagnostic. Nous verrons ensuite comment une alimentation adaptée peut aider à prévenir ce problème. Enfin, nous présenterons divers remèdes naturels et autres mesures de prévention efficaces.

 

Les causes

Comprendre les causes de la chute des cheveux est le premier pas vers sa prévention. L’hérédité, fréquemment en cause, peut transmettre la calvitie masculine et féminine à différents âges. Les déséquilibres hormonaux peuvent également entraîner une perte capillaire durant la grossesse, la ménopause ou par dysfonctionnement thyroïdien.

Le stress physique ou émotionnel peut déclencher une chute temporaire des cheveux suite à un choc intense, une opération chirurgicale ou une maladie grave. Ce phénomène porte le nom d’effluvium télogène.

Une alimentation insuffisante en fer, vitamine D et B ainsi qu’en protéines peut fragiliser le cuir chevelu et favoriser l’éclaircissement capillaire.

La chimiothérapie est un exemple de traitement médical conduisant souvent à une perte importante de cheveux mais cette situation est généralement réversible après l’arrêt du traitement.

Identifier ces facteurs permet d’adopter les solutions naturelles appropriées pour préserver votre capital capillaire.

 

Le diagnostic

 

La détermination de l’ampleur

Avant de pouvoir traiter efficacement la chute des cheveux, il est impératif d’évaluer son étendue. Cette évaluation nous donnera une idée précise du niveau de gravité du problème et nous permettra d’ajuster notre stratégie en conséquence. Plusieurs méthodes existent pour apprécier l’étendue de cette perte capillaire :

  • Le test du tirage : cette méthode simple implique un léger tirage sur une touffe de cheveux afin d’estimer le nombre qui se détachent facilement.
  • L’examen visuel : une observation minutieuse du cuir chevelu peut mettre en évidence des régions clairsemées ou dépouillées.
  • Le comptage des cheveux tombés : ramasser les cheveux perdus suite au brossage ou au lavage peut fournir une estimation du taux de chute.
  • L’analyse trichologique : ce test plus approfondi permet un examen détaillé de l’état du cuir chevelu et des follicules pileux.

 

L’identification des facteurs

Dès que nous avons une perception claire de l’étendue du problème, il est nécessaire d’identifier les éléments susceptibles d’accélérer la chute des cheveux. Ces éléments peuvent être nombreux et variés, allant d’un déséquilibre hormonal à un déficit nutritionnel, passant par le stress ou certaines pathologies auto-immunes. Une fois ces facteurs identifiés, ils sont souvent gérables ou soignables pour aider à ralentir ou stopper la chute des cheveux. Il est crucial de souligner que chaque individu est unique, et ce qui marche pour un peut ne pas être efficace pour un autre. C’est pourquoi une évaluation personnalisée s’avère toujours être la meilleure stratégie pour lutter contre la chute des cheveux.

 

L’alimentation adaptée

 

Privilégiez certains nutriments

L’alimentation joue un rôle crucial dans la santé de vos cheveux. Pour prévenir leur chute, adoptez une alimentation équilibrée et riche en nutriments spécifiques. Les vitamines B6, B8 (biotine) et E favorisent le bien-être du cuir chevelu. On les trouve dans les œufs, les céréales complètes ou encore les légumes verts. Les acides gras oméga-3, présents dans le poisson gras comme le saumon ou encore dans les noix, favorisent la santé capillaire.

 

Évitez certaines habitudes alimentaires

Certaines habitudes nuisent à la santé de vos cheveux et encouragent leur chute. Il est recommandé d’éviter une consommation excessive de sucre rapide, d’alcool et de caféine qui peuvent déséquilibrer l’harmonie hormonale du corps affectant ainsi la croissance des cheveux. De surcroît, une carence en fer peut provoquer une alopécie diffuse (chute importante répartie sur l’ensemble du cuir chevelu). Un régime trop faible en protéines pourrait également provoquer la perte des cheveux.

 

Optimisez votre hydratation

N’oublions pas que l’eau est vitale pour notre organisme : elle constitue 60% de notre poids corporel et intervient dans toutes nos fonctions essentielles. En ce qui concerne nos cheveux, rester hydratés permet de garder leur élasticité et brillance intactes. Il est recommandé de boire au minimum 1,5 litre d’eau par jour. De plus, les fruits et légumes riches en eau comme le concombre ou la pastèque peuvent complémenter votre apport hydrique.

 

 

Les remèdes naturels

 

Les vertus des plantes contre la chute de cheveux

Dans le cadre d’une approche naturelle pour combattre la perte de cheveux, certaines plantes se révèlent particulièrement efficaces. Le romarin, par exemple, est apprécié pour ses qualités stimulantes sur l’afflux sanguin au niveau du cuir chevelu, favorisant une alimentation optimale du follicule pileux. L’ortie, riche en vitamines et minéraux vitaux pour la santé capillaire, peut être employée sous forme de lotion ou comme complément alimentaire. La prêle apporte une grande quantité de silice qui fortifie et revitalise les cheveux.

 

Massages capillaires et huiles essentielles

Au-delà de l’usage des plantes, nous préconisons fortement les massages capillaires réguliers combinés à l’utilisation d’huiles essentielles. Ces dernières détiennent des propriétés bénéfiques pour le cuir chevelu et les follicules pileux. Par exemple, l’huile essentielle de ylang-ylang contribue à équilibrer la production de sébum tandis que celle de cèdre stimule la croissance des cheveux. Le massage du cuir chevelu permet d’améliorer l’afflux sanguin dans cette zone et donc d’optimiser l’alimentation des racines en nutriments nécessaires à leur vitalité.

 

 

Les autres préventions efficaces

 

Routines capillaires saines

Adopter des routines capillaires saines est une étape cruciale pour préserver la santé de vos cheveux et éviter leur chute. Pour cela, commencez par bannir les traitements agressifs tels que le lissage chimique, le défrisage ou l’usage excessif d’appareils chauffants. Ces méthodes peuvent en effet endommager vos cheveux et provoquer leur chute. Optez plutôt pour des soins doux et naturels.

  • Séchez vos cheveux à l’air libre plutôt qu’avec un sèche-cheveux.
  • Brossez-vous les cheveux avec douceur pour éviter de les abîmer.
  • Évitez la tension excessive sur vos cheveux lors du coiffage.
  • Nourrissez régulièrement vos cheveux avec des sérums naturels anti chute contenant des huiles naturelles telles que l’huile de ricin ou de nigelle

 

Choix du shampoing adapté

Le choix du shampoing joue un rôle capital dans la prévention de la chute des cheveux. Il est essentiel d’opter pour un produit adapté à votre cuir chevelu (gras, sec, sensible…). Les shampoings contenant des sulfates ou autres ingrédients nuisibles sont à éliminer car ils ont tendance à assécher et fragiliser le cuir chevelu, ce qui favorise la chute des cheveux. Privilégiez plutôt les shampoings anti-chute, enrichis en actifs naturels bénéfiques comme les huiles essentielles ou la racine de scutellaire du Baïkal. Il est conseillé de ne pas se laver les cheveux trop souvent pour maintenir l’équilibre naturel du cuir chevelu.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *